Bonjour;

  La régularité du blog reprend aujourd’hui! Il y aura un article par jour jusqu’au 2 septembre 2018 inclus. ;)

  Au cours de mes études (Nico), je dois présenter différents projets lors d’un oral. Chaque projet (durant un trimestre au maximum) se construit autour d’un brief qui réunit la demande du client, les contraintes, le décideur (celui à qui on présente notre projet), la cible, le format du rendu et la source d’inspiration. Un de mes projets portait sur la licence Pokémon, je vous propose donc découvrir ma vision des futurs Pokémon!

Mise en situation Pokémon Go

Mise en situation Pokémon Go

  Si tout ce qui est expliqué ci-dessus n’est pas très clair dans votre esprit, voici à quoi ressemble un brief (de façon très allégé) dans mon école:

Clients:  Nintendo / Niantic (bien qu’en réalité il devrait s’agir de The Pokemon Company).

Décideur: Tatsumi Kimishima.

Cible: générations X, Y et Z (génération humaine, il n’est pas question de jeu Pokémon ici ^^).

Demande: créer trois Pokémon et leurs évolutions (2 par Pokémon). Trouver les noms et les capacités de vos monstres de poche.

Rendu: un Pokémon par A4 (neuf A4 en tout) et un Pokémon sur un A3 entouré de Pokémon existants.

Contraintes: prendre comme sources d’inspiration trois images piochées au hasard, vos Pokémon doivent s’intégrer parmi les autres créatures de la série.

Source d’inspiration (piochées au hasard): une photo de dentelle, un choux-fleur et un gland.

  Voilà pour la version très simplifiée du brief. Autrement dit, je devais créer neuf Pokémon à partir de trois photos représentant de la dentelle, un choux-fleur et un gland, le tout devant être cohérent avec l’univers Pokémon. Ce projet présentait un avantage, je faisais partis de la cible. Bien entendu, ce projet était fictif: le décideur à qui j’ai dû présenter mes planches n’était pas Tatsumi Kimishima mais mon professeur, le client étant mon école de design. Je vous épargnerais les phases d’analyses concernant Nintendo, Niantic, The Pokemon Company ainsi que les générations X, Y et Z.

Quel es le Pokémon factice?

Quel est le Pokémon factice?

  J’ai commencé par créer un Pokémon sur un jeu de mot concernant le choux-fleur: quelque chose de « choupi » dans une fleur. Choupiflor était né. Pour ses deux évolutions, j’ai choisi de faire un parallèle avec notre évolution sur le psychologique quand on grandit (de façon caricaturale). Nous commençons donc avec un Pokémon mignon et innocent comme un enfant, vient ensuite l’adolescence avec une mise en avant du physique et un aspect un peu frimeur (en témoigne les yeux en forme de lunettes de soleil et son sourire étincelant) avant de finir sur un Pokémon plus calme qui à atteint la sagesse. Lors de ces évolutions, la fleur du Pokémon s’ouvre un peu plus avant d’éclore.

De gauche à droite: Choupiflor, Stariflor et Gloriflor.

De gauche à droite: Choupiflor, Stariflor et Gloriflor.

  Je me suis ensuite attaqué à la dentelle. J’ai remarqué que le motif qu’arbore le tissu photographié ressemblait à un sorte de papillon. J’ai donc reprit un concept déjà présent dans Pokémon, l’évolution du Pokémon semblable à celle de la chenille qui se transforme un papillon. Pour rester dans l’aspect tissu, je me suis inspiré de vers à soie qui sont devenus des vers à dentelle lors de leur conversion en Pokémon. Ces derniers deviennent donc des cocons faits de dentelle avant de devenir des papillons avec des ailes en dentelle aussi délicates que les ailes d’un papillon. Les couleurs de ces Pokémon sont assez neutres pour représenter le calme et la douceur.

De gauche à droite: Chenitelle, Coconelle et Dentillon.

De gauche à droite: Chenitelle, Coconelle et Dentillon.

  C’est au tour du gland de dévoiler son potentiel. J’ai repris la forme du gland pour la convertir en éléphant. Un éléphant tout mignon, tout gentil qui n’est pas sans évoquer Phanpy. Ce Pokémon est gourmand et ce sert de sa trompe pour flairer et manger des glands. En évoluant, Elégland (nom du Pokémon de base) se transforme petit à petit en chêne. Il devient plus robuste et plus agressif dans le regard mais ce n’est pas pour autant qu’il est « con comme un gland » …

De gauche à droite: Elégland, Eléchêne et Chêneland.

De gauche à droite: Elégland, Eléchêne et Chêneland.

Que pensez-vous de ces Pokémon? Correspondent-ils à l’univers de la licence ou sont-ils trop éloignés de l’esprit du jeu? A vous de me répondre en commentaire! ;) On finit cet article avec une mise en situation sur des cartes Pokémon (version Noir et Blanc).

Planche pokémon 9

La3ds

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par la3ds ™
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

2015: l’année Toad / MiiVerse fermeture définitive!

Si nous vous avions parlé de Toad dans l’article précédent (publié ce matin) c&rsquo…